Introduction :

Etat des lieux de l’énergie électrique en France

36% de la consommation électrique est résidentiel

64% est faite par les professionnel, l’industrie et le public.

La production d'énergie électrique est répartie comme suit :


Transition énergétique

Depuis 2015 la France s’est engagé dans la loi de transition énergétique qui est traduite par la Programmation pluriannuelle de l’énergie qui prévoit d’ici 2023 :

*une réduction de l’énergie primaire fossile de 25% par rapport à 2012

*une réduction de la consommation finale d’énergie

*un accroissement de la puissance éolienne de 22 000 MW (actuellement 14 000 MW) et la mise en place de 3000 MW marin

* le passage à 50% d’énergie nucléaire en 2025

*32% d’énergie renouvelable (EnR) en 2030

Les taxes CSPE

C'est une taxe mise en application en 2001 et qui est prélevé sur la fature électrique du consommateur. Elle n'a cessé d'augmenter et représente aujourd'hui plus de 16% du montant de nos factures. C'est cette taxe qui sert notamment à compenser les pertes d’EDF en rachat d’énergie renouvelable comme le montre le diagramme suivant.

Répartition des charges de la CSPE (environ 8 milliards)

Le prix de l'électricité va sans doute continuer d'augmenter soutenu par les garantie de rachat de l'énergie renouvelable financé par cette taxe. En allemagne à titre d'exemple l'électricité est 2 fois plus cher.


Interventions


Un citoyen

existe t il une étude réalisée sur les besoins en énergie de notre territoire ? Une étude des besoins des habitants, des entreprises, etc. ?


Représentant d'une association opposée à la réalisation d'un parc éolien sur Anais.

https://fr-fr.facebook.com/stopeoleanais17/

Le Scéma Régional d'Eolien a geler les projets d'installation ? Décision de réalisation d'études environnementales ?

Effets constatés :

baisse de 30 % de la valeur du patrimoine immobilier, des impacts sur notre santé (bruits, effets stroboscopiques, infrasons, feux clignotants la nuit), des conséquences irréversibles sur la nature, des nuisances visuelles et la baisse de la fréquentation touristique. Les gens ne viendront pas en vacances ou habiter près des champs d’éoliennes. Les seuls bénéficiaires aujourd’hui sont les promoteurs et les investisseurs qui ont des retours juteux en louant leurs terrains ! Aujourd’hui, on va vers de l’éolien industriel. On est en train de nous voler notre belle ruralité, de brader notre territoire !


Un élu municipal d'Anais

Nous avons réalisé une enquête auprès des habitants qui pour 83% d'entre eux ont répondu négativement à la réalisation des éoliennes sur le territoire de la commune.

En tant qu'élus nous « subissons » une grosse pression....Nous n'avons qu'à signer !!

Les sociétés s’en foutent …


Mme la Maire de Bernay st-Martin

Il existe une charte de développement éolien ...Une charte de Bonne conduite !

On la trouve sur le site de la Fédération des développeurs éoliens. Cependant certains promoteurs peu scrupuleux l'ont signée et continus d'appliquer des méthodes douteuses.


Le représentant de Nature Environnement 17 (http://www.nature-environnement17.org/ )

Les industriels « voyoux » existent...C'est un lobby très puissant .

Ce besoin du toujours plus en énergie...en énergie électrique est le résultat de choix politiques et industriels : En France, nous nous chauffons à l'électricité d'EDF et d'AREVA...Qui sont aujourd'ui en ruine ! L'EDF « pousse au crime ! »

A titre de comparaison, dans les pays nordiques il est interdit de se chauffer à l'électricité (cf :http://www.slate.fr )

Aujourd’hui nous constatons un abandon de l'Etat (et d'EDF) dans la mission de service public :

Isolation des bâtiments et des habitations... Gaspillage d'électricité...

NE17 est favorable au développement des énergies renouvelables mais pas partout : nous somems contres le projet au large d'Oléron par exemple.


M Le Maire de Puravault, Vice Président de la CDC Aunis Sud

Un projet est en cours de finalisation sur « ma » commune et celle de Chambon.

Je confirme la forte pression de l'opérateur.

Au niveau de la CDC nous demandons un rdv avec le Préfet afin de mieux anticiper le développement de l'éolien sur le territoire.




Mme le Maire de Bernay stMartin

Nous avons créé une Société d’Économie Mixte (SEM) au sein de la CDC Val de Saintonge afin de « gérer » les projets éoliens et de favoriser des financements participatifs de citoyens.

Notre volonté d'élu-es est de ne pas « subir » les pressions des sociétés mais au contraire d'être « maîtres » du développement des énergies sur notre territoire dans le cadre de la Loi de Transition Énergétique.


Si en France l'IDDRI (Institute for Sustainable Development and International Relations) estime que 60% des projets éoliens subissent des plaintes, des pays comme la Norvège ou l'Allemagne ou les projets sont associés aux citoyens ne reçoivent aucune plainte.

De nouveaux outils sont mis en place, car l'exemple de Béganne, où les citoyens ont monté leur projet éolien (énergie partagé), à été très compliqué notamment parce que les banques ne prêtent pas facilement à ce type de projet.



Un citoyen rapporte son expérience de soutien à un projet éolien dans le limousin...Ce projet plutôt bien ficelé avec une forte implication citoyenne est actuellement en standby parce qu'un habitant bloque ...Cela pose la question de l'intérêt particulier qui peut aller à l'encontre de l'intérêt général...


Un citoyen de Puyravault regrette l'installation des éoliennes installées à Chambon qui ne seront pas à plus de 500 mètres de chez lui et d'autres voisins.


Le Député suppléant présent intervient pour préciser que Mme La Député et lui-même sont intervenus pour faire passer cette distance de 500 mètres à 1000 mètres...Ils n'ont pas été entendus!!! Cette intervention confirme le pouvoir des sociétés ...


Conclusion de cette soirée

Comme la précédente : nous avons pu nous parler!!!échanger.

Il est clair, pour une majorité d'entre nous, qu'il est nécessaire de trouver des alternatives au Nucléaire...

Toutefois, le solaire et le vent sont des sources d'énergie par intermittence et qu'elles ne représentent pas à elles seules remplacer le nucléaire et/ou les centrales thermiques.

Notons aussi que parler de transition énergétique, c'est aussi d'envisager une réduction des besoins (isolation de nos habitations, etc. ) Cf scénario NEGAWATT ;

Il est clair aussi que les Elu-es des collectivités territoriales doivent être très volontaires pour garder une certaine maîtrise du développement de l'éolien et autres projets de production d'énergie...

Il est clair aussi qu'il est indispensable que les citoyens habitants soient associés dans cette nécessité de contribuer à la transition énergétique...